Séance 3 – « Petite apologie des normes, du débat entre classiques et romantiques aux sociétés postmodernes » – Dimitri Garncarzyk – Vendredi 13 décembre – 17h-19h – salle 414 (Censier)

La prochaine séance du Séminaire Hors la loi aura lieu le vendredi 13 décembre – de 17h-19h – à Censier, 13 rue de Santeuil – en salle 414 (4e étage). Nous recevons notre collègue Dimitri Garncarzyk, membre du CERC et docteur en littérature comparée, pour sa présentation : « Petite apologie des normes, du débat entre classiques et romantiques aux sociétés postmodernes. »

La séance, comme toutes les autres, est ouverte à toutes et à tous : aucune inscription n’est nécessaire. Pensez à emporter une pièce d’identité pour le contrôle à l’entrée.

La communication proposée a pour but, en recourant au temps long (du 17e au 21e siècle) et à la philosophie analytique contemporaine, de proposer, sur le plan théorique, une « apologie des normes ». Cette apologie n’a pas pour objectif de nier la valeur de l’art contemporain ou la validité des luttes sociales contemporaines. Elle vise à opérer une clarification du concept de norme, à repenser la valeur des normes (notamment en tant que cadre épistémique permettant de préserver la référence au réel), et donc, à penser d’autres usages (esthétiques mais aussi sociaux et politiques) de la normativité. Du 17e siècle à l’époque romantique, du Cercle de Vienne au réalisme contemporain de Roger Pouivet, cette séance proposera plusieurs étapes permettant de concilier liberté (créatrice et politique) et normativité, où l’on verra comme, étonnamment, le champ artistique a pu servir de matrice au champ social.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.