Séance inaugurale de l’année 2019/2020 – Lundi 25 novembre, 17h-19h – Censier, salle 412

La première séance du Séminaire Hors la loi aura lieu LUNDI 25 NOVEMBRE à Paris 3 : site Censier (13 rue de Santeuil), salle 412 (4e étage). (Visiteurs extérieurs à la Sorbonne Nouvelle : pensez à vous munir d’une pièce d’identité).

Contre les philosophes : pour une lecture historique et sociologique de « Devant la loi » de Franz Kafka. Avec Mario Ranieri Martinotti (ENS Ulm)

Programme de la séance, suivi de l’exemplier (à télécharger ci-dessous) :

La première séance du séminaire est consacrée l’une des scènes juridiques les plus célèbres de l’œuvre de Kafka : celle que donne à voir la parabole « Devant la Loi » (Vor dem Gesetz), : éclairage singulier du concept « hors la loi » car l’être « devant » ou « avant » la loi est à maints égards, un « être-hors-la-loi ».
Cette séance sera d’abord consacrée à trois lectures significatives de « Devant la Loi » sous l’angle d’une philosophie du droit. La première est celle de Jacques Derrida, publiée sous le titre de « Préjugés. Devant la Loi ». La deuxième est celle de Massimo Cacciari
dans le deuxième chapitre de Icone della legge (1985) : « La porta aperta ». La troisième, est l’objet du quatrième chapitre de Homo sacer (1995) de Giorgio Agamben. Un même questionnement hante ces auteurs : comment est-il possible que l’homme de la campagne ne parvienne pas à entrer dans une porte – la porte de la Loi – qui nous est décrite comme « étant toujours ouverte » (« das Tor zum Gesetz offensteht wie immer ») ?

Cette séance vise surtout à proposer un élargissement des approches exclusivement philosophiques au texte de Kafka. Ces dernières tendent à gommer les spécificités littéraires du texte tout comme son contexte historique d’écriture. Kafka écrivit « Devant la Loi » au début de la première guerre mondiale (automne 1914), pendant qu’à Prague survenait une crise de réfugiés dont la plupart étaient des juifs provenant de la Galicie. Ce contexte d’écriture est conjugué à celui de la première publication en 1915 de la parabole dans l’hebdomadaire sioniste pragois Selbstwehr. Le « hors la loi » de ce récit n’est pas nécessairement un « hors la loi » de nature générale et abstraite, mais un « hors la loi » bien concret, bien matériel.

L’exemplier ci-dessous (que vous pouvez télécharger avant la séance, en cliquant sur le lien) contient plusieurs textes :

  • Une traduction de la parabole « Devant la loi », par Marc de Launay
  • Une image de l’hebdomadaire Selbstwehr du 7 septembre 1915, où la parabole de Kafka a été publiée pour la première fois.
  • Une sélection de critiques et de commentaires de la parabole, qui seront analysés pendant la séance (Adorno, Derrida, Agamben, Marc Crépon, plus des citations extraites des Oeuvres complètes de Franz Kafka).

https://seminairehll.hypotheses.org/files/2019/11/Exemplier-hors-la-loi.pdf


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.