Programme du séminaire « Hors la loi » – 2e année

Le séminaire de doctorant.e.s « Hors la loi », organisé avec le soutien du CERC, de l’ED 120 et de la revue TRANS, a le plaisir d’annoncer ses premières séances du semestre.
Nous nous retrouvons pour une nouvelle édition, qui a pour objectif d’approfondir les pistes dégagées l’année dernière autour de la métaphore spatiale donnant son nom au séminaire. Il sera entre autre question de la vision du texte littéraire comme espace de transgression (et des nuances que l’on peut apporter à cette idée), du statut des normes de production et de réception, et de la mise en tension des discours littéraires et juridiques.

La séance inaugurale de cette année aura lieu le lundi 25 novembre, de 17h à 19h sur le site Censier, 13, rue de Santeuil, Métro Censier-Daubenton (4e étage – salle 412). 
Mario Ranieri Martinotti, élève de l’ENS Ulm, nous parlera de la parabole kafkaïenne « Devant la loi » pour essayer d’en dégager, en contraste avec ses principales lectures philosophiques, les spécificités littéraires et historiques : le texte s’écrit en effet dans un contexte migratoire particulier, celui de l’arrivée à Prague des réfugiés juifs de Galicie.

Calendrier des première séances :
– Lundi 25 novembre, 17h-19h, Paris 3, site Censier, 13, rue de Santeuil, Métro Censier-Daubenton (4e étage – salle 412) : Séance d’introduction.
Mario Raniera Martinotti (ENS Ulm), « Contre les philosophes : Pour une lecture historique et sociologique de Devant la loi de Franz Kafka ».

Lundi 2 décembre, 17h-19h, Paris 3, Maison de la Recherche, Salle du Conseil (1er étage), 4 rue des Irlandais. Léna Dormeau (Institut Catholique de Paris et Université Rennes 2), « La recherche du dehors comme puissance intérieure : le vitalisme hors-la-loi chez Alain Damasio dans La zone du dehors« .

Vendredi 13 décembre, 17h-19h, Paris 3, Site Censier, salle 414, 17 rue Santeuil.
Dimitri Garncarzyk (Université Paris 3-Sorbonne Nouvelle), « Petite apologie des normes, du débat entre classiques et romantiques aux sociétés postmodernes ».


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.