Annonce de la séance 2 : « De la loi hors la loi. L’état d’exception chez Benjamin et Kafka. » Avec Vicente Ordoñez (Université Jaume I de Castellon)

Vicente Ordoñez est docteur en philosophie. Il a soutenu sa thèse à l’Université de Valence et enseigne dans les universités Jaume I de Castellón et Carlos III de Madrid. Il est membre du Centre for Applied Philosophy, Politics and Ethics [CAPPE] de l’ Université de Brighton (Royaume-Uni).

Vicente Ordoñez a publié en 2015 El ridículo como instrumento político aux Presses Universitaires de l’Universidad Complutense de Madrid, pour lequel il a reçu le Prix National de l’Essai de l’Universidad Complutense de Madrid. Il s’intéresse à la relation entre philosophie, esthétique et activisme politique. 

Programme de la séance

L’état d’exception se place hors du système juridique en vigueur tout en émanant de ce même système juridique, auquel il ne cesse jamais d’appartenir. D’après Giorgio Agamben, les mesures exceptionnelles présentent le caractère contradictoire d’« être des mesures juridiques qui ne peuvent pas être comprises dans le domaine du droit ; l’état d’exception apparaît comme la forme légale de ce qui ne peut pas avoir de forme légale ». Le pouvoir souverain, et par conséquent l’État, tient à déterminer de manière définitive ce que sont que l’ordre et la sécurité publique, ainsi que les cas où l’on y porte atteinte, dans quelle situation il faut suspendre totalement la normativité établie et quel est le type d’ordonnancement juridique nécessaire à cet effet. Carl Schmitt ajoute que « l’autorité met en évidence le fait que, pour créer du droit, elle n’a pas besoin d’en avoir le droit ».

Ces définitions renvoient aux observations de Walter Benjamin à propos de l’état d’exception comme dispositif de régulation, ainsi qu’aux réflexions de Kafka autour de la loi, ou à la situation de ceux qui se trouvent bloqués dans les camps de réfugiés.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.